mercredi , 24 mai 2017
Home / Carnet de veille / More cards, more GDP – more payments!

More cards, more GDP – more payments!

Une étude économique publiée par la Deutsche Bank met en évidence une augmentation de plus de 5%   des paiements sans cash dans la zone Euros en 2008   par rapport à  2007.

Selon ce papier, la facilité de paiement aux points de vente, combinée à  l’augmentation des achats en ligne, sont deux variables qui ont certainement contribué à  cette évolution.

Mais contrairement aux années précédente, le volume de transactions sans cash n’est plus corrélé positivement au PIB en 2008. Ainsi, même si le nombre de paiements a augmenté le montant global des transactions est plus faible qu’en 2007. La crise est donc également passé par là  pour retarder les dépenses importantes.

More cards, more GDP - more payments!A total of 54.8 billion non-cash payments were made in the euro area in 2008, a respectable increase of 5.2% or 2.7 billion compared with 2007. Card payments, direct debits and credit transfers each account for about 30% of the non-cash payment transactions. Cheques and other types of payment instrument are of marginal importance in the euro area.

What is the reason for this significant increase in non-cash payments? It can scarcely be explained by the first-time inclusion of Malta and Cyprus in the euro-area aggregate of the ECB's payment statistics: these two countries registered about 115 million non-cash payments in 2008, corresponding to roughly 4% of the overall 2.7 billion unit increase. In other words: stripping out the euro newcomers Malta and Cyprus shows that the number of non-cash transactions in the euro area grew by 5%.

Lien vers l’article : More cards, more GDP – more payments!

About Marc Barbezat

Blogueur et spécialiste en sécurité digitale, je suis surtout un veilleur passionné par l'innovation et les nouvelles tendances.

Check Also

Il y a maintenant des déchiffreurs de WannaCry pour la plupart des versions de Windows

Si vous avez été infecté la semaine passée par le ransomeware WannaCry, voici un espoir pour récupérer vos données

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *