Rapport 2008 de la Commission bancaire de la Banque de France

Déroulez ici

La commission bancaire de la Banque de France a publié le 26 juin dernier son rapport 2008. Même si la vigilance reste de rigueur, en particulier face à  l’industrie des Hedge funds et des produits structurés,   il en ressort que le niveau de solvabilité des banques françaises est jugé satisfaisant.

logo banque de franceL'année 2008 a été marquée par l'intensification des turbulences financières nées de la crise des subprimes, conduisant nombre d'établissements de crédit, notamment outre-Atlantique, à  enregistrer des dépréciations et des ajustements de valeur de montants parfois très importants. La confiance dans le système financier s'en est trouvée profondément affectée, au point de mettre à  mal le fonctionnement du marché interbancaire, tout particulièrement après la défaillance de la banque américaine Lehman Brothers, survenue au mois de septembre.

Dans ce contexte, également caractérisé par un ralentissement économique, les établissements de crédit français ont vu leur rentabilité se réduire, tout en continuant néanmoins à  enregistrer un résultat net positif (3,6 milliards d'euros pour l'ensemble des huit principaux groupes). Les grands groupes français ont pu en effet amortir, grà¢ce au dynamisme de la banque de détail, les moins bonnes performances des opérations de banque de financement et d'investissement.

La solvabilité du système bancaire français a été maintenue et même légèrement confortée : le ratio Tier one des huit principaux groupes s'établit en effet à  fin 2008, à  8,3 %, contre 8 % un an auparavant. Au-delà , la résistance des banques est confirmée par les différents stress tests que mènent les services de la Commission bancaire de longue date.

De manière plus générale, l'année 2008, première année de pleine mise en oeuvre du dispositif « Bà¢le 2 », a rappelé ou fait émerger plusieurs enjeux pour les établissements et les superviseurs.

Lien   vers le rapport 2008 de la Banque de France

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.