Dans son dernier rapport Financial Secrecy Index publié le 7 novembre dernier, l’ONG Tax Justice Network a présenté son nouveau classement des Etats qui opacifient la lutte contre l’évasion fiscale. La chasse aux mauvais élèves dans la lutte contre l’évasion fiscale continue donc mais le classement des mauvais élèves risque bientôt de changer.

La Suisse reste la cible privilégiée compte tenu de son poids dans la finance mondiale. Ainsi, elle occupe encore cette année la première place de ce classement en attendant de voir finalement récompensés les efforts de transparence déployés ces dernières années. Mais ce classement déguise surtout la place réelle du Royaume-Uni qui détient globalement la plus mauvaise note tout en se cachant officiellement à la 21ème place comme l’indique une note de ce rapport :

Photo Credit: jesuscm [1 week off] via Compfight cc

Photo Credit: jesuscm [1 week off] via Compfight cc

If the Global Scale Weights of just the OTs and CDs were added together (24% of global total), and then combined either with their average secrecy score of 70 or their lowest common denominator score of 80 (Bermuda), the United Kingdom with its satellite secrecy jurisdictions would be ranked first in the FSI by a large margin with a FSI score of 2162 or 3170, respectively (compared to 1765 for Switzerland).

Ce classement montre également que la lutte contre l’évasion fiscale a également des contre-effets comme par exemple en voyant apparaître dorénavant  la France à la 43ème place:

Il reste encore du chemin à parcourir dans la lutte contre l’évasion fiscale qui s’est amplifiée ces derniers mois sous la houlette de l’OCDE et du G20. En témoigne le nouveau classement de Tax Justice network, l’ONG américaine reconnue pour son expertise en la matière. La liste, complétée année après année, s’est encore allongée en 2013. Elle recense 82 pays, contre 60 en 2009. Surtout, on n’y trouve pas que des sites exotiques. Les pays développés, dont plusieurs en Europe, sont bien représentés. La France fait son entrée à la 43ème place, avec un score d’opacité de 41 % et un poids dans la finance mondiale offshore de 2,1 %.

via La Suisse et la Grande-Bretagne, championnes de l’évasion fiscale.

Voici les liens pour atteindre le site du Financial Secrecy Index :

An estimated $21 to $32 trillion of private financial wealth is located, untaxed or lightly taxed, in secrecy jurisdictions around the world. Illicit cross-border financial flows add up to an estimated $1-1.6 trillion each year. Since the 1970s African countries alone are estimated to have lost over $1 trillion in capital flight, dwarfing their current external debts of ‘just’ $190 billion and making Africa a major net creditor to the world. But those assets are in the hands of a few wealthy people, protected by offshore secrecy, while the debts are shouldered by broad African populations.

Yet rich countries suffer too: in the recent global financial crisis, European countries like Greece, Italy and Portugal have been brought to their knees by decades of secrecy and tax evasion.

via Introduction

Et le classement:

2013 Secrecy Ranking
1. Switzerland
2. Luxembourg
3. Hong Kong
4. Cayman Islands*
5. Singapore
6. USA
7. Lebanon
8. Germany
9. Jersey*
10. Japan
11. Panama
12. Malaysia (Labuan)
13. Bahrain
14. Bermuda*
15. Guernsey*